Catégories
Le livre noir des banques

Le livre noir des banques

Auteur(s)
Combien aimez-vous ce livre?
5/5 - (3 votes)
Langue: Français
Année: 2015
ISBN 10: --
ISBN 13: 979-1020901798
Nbre Pages: 275
ADVERTISEMENTS

Description

Des centaines de milliards d’euros : c’est ce qu’ont coûté les plans de sauvetage des banques françaises après le quasi-effondrement du système financier mondial en 2008, pris au piège de ses propres folies spéculatives.

Indignation de l’opinion, grandes promesses de régulation : on allait voir ce qu’on allait voir pour recadrer une finance devenue « ennemie ».

Six ans plus tard, où en est-on ? Les banques sont-elles redevenues utiles à l’économie et à la société ? C’est tout le contraire !

C’est pourtant l’argent que les États européens ont mobilisé à la suite de la crise financière de 2008, pour éviter que le système bancaire ne s’écroule comme un vulgaire château de cartes. Un chèque en blanc aux banques, prises au piège de leurs propres folies spéculatives. Ce plan de sauvetage sans précédent a permis d’empêcher l’effondrement du système financier mondial. Mais la crise bancaire s’est transmise à toute l’économie.

La crise de la finance dérégulée est devenue notre crise, nous frappant de plein fouet : crise des dettes publiques, politiques de «rigueur» ou d’austérité, gel des salaires, chute des investissements, licenciements massifs, augmentation du chômage, dégradation des conditions de travail, remise en cause des protections sociales… Tel un virus très toxique, la crise de la finance privée s’est propagée aux finances publiques et à l’économie réelle.

Le taux de chômage dans la zone euro a bondi de 7,3 % avant la crise à 11,1 % en 20121. 24 millions d’Européens sont désormais sans emploi – 8 millions de plus qu’avant la crise – et plus de 10 millions d’entre eux sont des chômeurs de longue durée. Aux États-Unis, dans les mois qui ont suivi la faillite de la banque Lehman Brothers, en 2008, 10000 familles par jour étaient expulsées de leur logement. Idem en Espagne les années suivantes.

En Grèce, l’un des pays les plus durement touchés, la majorité de la population active est désormais littéralement exclue de la vie économique. Combien de vies détruites ? Combien de ménages sombrant dans l’endettement ? Combien de faillites d’entreprises ? Et surtout, pourquoi ?

Sept ans plus tard, rien n’a changé. Ou si peu. En 2008, alors que les citoyens découvrent l’ampleur du désastre, les responsables politiques multiplient les grandes promesses de régulation : plus jamais ça ! On allait voir ce qu’on allait voir. «Mon administration est tout ce qu’il reste entre vous et les fourches», lançait Barack Obama aux banquiers de Wall Street.

La finance devient l’adversaire n° 1 de François Hollande, candidat à l’Élysée. Sept ans après le krach de 2008, la finance a-t-elle été «encadrée» ? Non. Les banques sont-elles redevenues utiles à l’économie et à la société ? Pas vraiment. Et leur impact sur nos sociétés est tout aussi négatif, voire davantage, qu’il y a sept ans.

Téléchargement

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

DROITS D’AUTEURS:
Si SCOVIRAL.COM a partagé votre livre sous copyright ou vos informations personnelles.

Contactez-nous pour nous le faire savoir. Vous recevrez une réponse dans les 7 jours ouvrables.

Merci pour votre compréhension!

Commentaires

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ADVERTISEMENTS

Recevez les meilleurs livres directement dans votre boîte de réception!